1000 rue Champoux, Saint-Albert (Québec) J0A 1E0
   Téléphone : 819 353-2121 • Télécopieur : 819 353-2740 • Courriel :
copernic@copernicinfo.qc.ca

                                                  

GESTION PAR BASSIN VERSANT

État de la gestion par bassin versant     Données du bassin versant     Cartes

 

ÉTAT DE LA GESTION PAR BASSIN VERSANT

 
                       

Sous-bassins versants prioritaires définis dans le PDE

Le diagnostic du bassin versant de la rivière Nicolet (Dauphin, 2009) fait référence à neuf sous-bassins versants identifiés comme prioritaires du fait de nombreuses problématiques répertoriées.

En raison de l’importance du territoire (3 650 km2), la mise en œuvre des actions inscrites dans le Plan directeur de l’eau est concentrée et planifiée à l’échelle de ces sous-bassins versants prioritaires. Une table de concertation est alors créée pour chacun d’eux et fait l’objet d'une concertation très poussée de la part des acteurs locaux. Les actions du Plan directeur de l’eau du bassin versant de la rivière Nicolet sont ainsi priorisées en fonction des initiatives locales.

À l’échelle d’un sous-bassin versant, la mise en œuvre des actions se concrétise par la concertation de l’ensemble des usagers, représentant les secteurs : forestier, agricole, industriel, communautaires, élus. Ces derniers sont réunis autour d’une table, appelée table de concertation. Au besoin, afin de regrouper les responsabilités de chacun des acteurs, des comités sont également créés par secteur : principalement élus, industriel, agricole, forestier, communautaire.
 

La gestion intégrée de l’eau par bassin versant : une approche rassembleuse

Un bassin versant est un territoire délimité par l’écoulement naturel de l’eau. Il comprend l’eau de surface et souterraine qui y coule en permanence. L’eau de pluie, comme celle des rivières, s’écoule du haut des monts vers le creux des vallées, soit de l’amont vers l’aval. C’est en reliant les points hauts des monts que le territoire d’un bassin versant est tracé. Ces limites se nomment « lignes de partage des eaux ». L’eau se dirige vers l’embouchure du bassin et emporte sur son passage les sédiments (particules du sol) et les matières dissoutes. Dans le bassin versant de la rivière Nicolet, l’embouchure se trouve à la hauteur de la ville de Nicolet où l’eau se jette dans le fleuve Saint-Laurent.

La gestion intégrée de l’eau par bassin versant agit à l’intérieur des limites naturelles d’un territoire, soit le bassin versant, et non pas sur les seules limites administratives. Elle inclut tous les usages de l’eau, les besoins des écosystèmes (sol, végétaux, faune, etc.) ainsi que les enjeux sociaux et économiques associés à l’eau. Ce type de gestion représente une approche de l’eau plus efficace puisqu’elle assure une mobilisation locale et régionale de tous les acteurs de l’eau.

Au Québec, cette gestion est soutenue par le gouvernement provincial dans le cadre de la politique nationale de l’eau et elle est assurée par les comités de bassins versants. Ceux-ci sont composés de représentants élus démocratiquement qui réunissent des citoyens, des élus et divers usagers de l’eau.

La gestion intégrée par bassin versant est une approche visant la concertation et les échanges entre les différents acteurs du milieu (citoyens, élus, usagers de l’eau) afin qu’ils participent ensemble à la protection et à la mise en valeur de l’eau de leur territoire. L’avantage d’une telle approche est que les intérêts de tous sont pris en considération tout en préservant la santé des écosystèmes aquatiques.

 

Source de l'image :
Le coin de Rafale, ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs

 

[Haut de la page]